le grand voyage

17 août … suite
Pour revenir à mon retour de Lone Pine, mon bus m’arrêtait dans le centre de la city, je devais donc reprendre le train pour rentrer au bercail. Cette fois, je ne me suis pas laissée déstabilisée par la fermeture de tous les accès à la gare, j’ai longuement réfléchi aux nombreuses fois où je me suis trompée de sortie, et notamment mon premier jour de classe. J’ai donc remonté George Street plus haut que d’habitude, jusqu’à ce que je trouve l’accès directe à la gare.
Quand je suis arrivée à la maison, Kate était allongée sur le canapé, en grande discussion avec un ami de l’un de ses frères, venu lui rendre visite. Je les ai salués et suis allée directement dans ma chambre, j’étais fourbue. Je me suis endormie un quart d’heure, ensuite, je me suis installée à l’étude de la mini carte de Sydney pour situer l’hôtel où je devais me rendre, ainsi que l’endroit exact où se trouvait l’agence pour récupérer mes bons d’échange pour les diverses prestations à venir, ainsi que le lieu de rendez-vous pour le départ de mon circuit autour de Sydney.
Je dois préparer un panel de questions pour être sûre de tout bien comprendre, que ce soit pour confirmer mes réservations ou pour les heures et lieux de Rendez-vous, les numéros et les stations de bus, ainsi que les précisions sur les divers aéroports pour savoir si "national" ou "international", confirmer mes réservations éventuellement. J’ai encore une semaine devant moi pour toutes ces mises au point.
Jeudi 18 août
Aujourd’hui lors de ma pause de 11 heures, je suis allée acheter une carte de Sydney car le petite carte sur mon guide bleu est franchement insuffisante pour me repérer avec précision. J’ai eu des difficultés à trouver une carte entière de l’Australie, mais je suis tombée sur une vendeuse qui mis tout son coeur pour me trouver cet article, sans succès. Le charme de la France a agi dans la boutique et ce fut une aide préciseuse. Je dois avouer que lors de mes précédents voyages je n’ai pas eu d’accueil aussi chaleureux qu’ici.
Après le lunch, pris en une demie heure, je suis allée à la recherche d’une autre boutique dans un autre secteur et j’ai fini par trouver ma carte !
Emportée par mon élan, et pour ne pas changer mes habitudes, après avoir tourné dans différentes rues et différents magasins, la sortie de l’un donnant dans l’entrée d’un autre, je me suis encore retrouvée dans un endroit que je n’avais pas repéré, donc je ne savais encore pas quelle direction prendre…..
Un passant m’a vite remise sur la bonne voie et j’ai dû mettre le turbot pour reprendre le cours à 14 h, mais j’étais à l’heure !
A la fin du cours, je suis allée jusqu’à la poste, guidée par Sam, un japonais (c’est son nom anglais, bien sûr) nous nous sommes quittés à un carrefour, et il m’a montré la poste. Emportée par mon élan, je suis passée 3 fois devant avant de la trouver. Bon, d’accord, je vais passer encore pour une demeurée, mais ce n’est pas le cas, je suis simplement une étourdie, enfin, j’ai fini par demander à une passante mais le hasard a fait que cette personne venait vers moi pour me demander également un renseignement, et elle a reconnu mon accent français, j’ai pu lui donner les renseignements dont elle avait besoin nous nous sommes mutuellement souhaité un bon séjour, et je suis retournée sur mes pas en direction de la poste, qui était pourtant INRATABLE !
Je rentre enfin à la poste et je me dirige au guichet où il est indiqué "STAMPS" et là, aucune différence avec certaines de nos postes en France… non pas que la personne parle notre langue ? non ! mais l’absence de sourire et l’air renfrogné et hargneux pour m’indiquer qu’il y avait une queue et que je devais la prendre, c’était "tout frenchie". Heureusement, ce fut de courte durée car après avoir pris patience, j’ai rencontré une très aimable personne, elle m’a expliqué que sur les enveloppes il ne fallait pas se servir de l’emplacement Code Postal destiné à leur région, que ça risquait la confusion et de retarder mon courrier. J’ai donc changé mon code postal de place et rayé celui déjà rempli. Ensuite elle m’a donné la petite étiquette "AIR MAIL" à coller, et précisé qu’il me fallait marquer sur l’enveloppe "card only" car le timbre était moins cher qu’en courrier cacheté.
Cette journée a été bien remplie, j’ai accompli toutes les tâches que j’avais planifiées, y compris un rendez-vous chez le coiffeur pour lundi prochain car ma couleur laisse à désirer. Je l’aurais volontiers faite moi-même, mais la douche est fixe chez Kate et je ne me vois pas me rincer nue avec la couleur qui me dégouline de partout, donc, le coiffeur est là pour pallier à cet inconvénient.
Ce soir nous sommes allées faire quelques courses avec Kate car j’étais en panne de dessert, de crème fraîche et autres denrées indispensables à l’élaboration de mes petits festins, et j’avais décidé pour le dîner, de faire les tagliatelles au saumon.
J’ai payé mes courses à l’aide de ma carte bancaire, car la fois précédente, j’ai voulu payer au moyen de mes travellers’ chèques et j’en ai donné 2, ça a été tout un bazard nous sommes restés une demie heure avant que la machine n’accepte le paiement par les 2 chèques. Pour me payer de ma patience, j’ai eu droit à une superbe boîte de chocolats,des "toffies".
J’ai donc régalé Kate avec mes tagliatelles auxquelles j’avais ajouté des moules et des crevettes, c’était franchement délicieux. Kate apprécie mes talents de cuisinière, elle, elle n’aime pas trop faire la cuisine.
J’ai fini ma soirée très tôt, je suis partie au lit à 21h05 avec un bouquin…..
Publicités

Une réflexion sur “le grand voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s