le grand voyage, Fraser Island, via Hervey Bay

28.08.05 (suite….)
Je suis arrivée à l’aéroport domestique de Hervey Bay, c’est un miracle ! Notre chauffeur, un chinois, nous a fait traverser la ville Sydney à la façon de "Starsky". Je redoutais chaque passage de feux tricolores et de chaque croisement, de plus, j’étais placée côté "du mort".
Ouf ! nous sommes à l’aéroport. Il commence à sortir les bagages de la remorque, il doit être pressé de se débarrasser de moi car il est prêt à me donner le premier bagage venu, mais il n’aura pas gain de cause, je ne partirai que nantie de mes propres bagages.
C’est un petit aéroport, du genre de nos aéroclubs, mais ça circule (si l’on peut dire). Dans la navette, en route vers l’aéroport, il y avait deux jeunes filles (belges parlant français) qui venaient de passer deux mois ici. Elles avaient traversé le désert rouge, fait des petits boulots en route et rentraient chez elle, mais le coeur gros de quitter l’OZ….
J’avais joué la prudence en partant à 10.30 h de l’auberge, car nous avons mis trois quarts d’heure pour arriver à l’aéroport. J’ai donc largement le temps d’enregistrer ma valise. Je garde avec moi mon sac à dos + mon petit sac de voyage. J’ai donc récupéré mon ticket d’embarquement qui porte le numéro ????……. 13 ! La suite au prochain épisode, il me reste une demie-heure pour boire mon thé tranquillement.
…………………………………………………
Et bien le numéro 13 est plutôt faste, puisque, suivant mon instinct et les habitudes acquises, et non les recommandations de l’agence, j’arrive directement à mon auberge en prenant une navette au lieu du bus. Finalement, je ne suis pas sûre que mon intermédiaire connaisse les meilleurs moyens d’arriver à bon port à moindre coût.
Je suis tombée sur un chauffeur "plaisantin" qui ne savait pas que je connaissais sa moquerie, et ce fut l’arroseur arrosé.
Ils se servent de nous Français, qui répondons souvent "oui, oui" au lieu d’un simple "oui", et en Australie "wi-wi" c’est "pipi", mais j’ai eu un bon professeur avec Ian qui m’a appris quelques mots "slang" (argot) et j’ai donc contré mon interlocuteur en riant, il était ravi ! Il a apprécié que je sois déjà au fait de leurs plaisanteries.
Arrivée à mon auberge, je prends mes quartiers. Je suis logée dans un petit bungalow à deux chambres (de vraies chambres) avec penderie, toilettes, douches, normal quoi ! Il n’y a pas de télé, mais ça ne m’embête pas. Pour l’instant, ma préoccupation, c’est d’aller manger car j’ai le ventre vide depuis ce midi, mon avion ayant décollé à midi 10, pas de repas, j’ai l’estomac dans les talons. Heureusement, la cuisine est ouverte de 18 à 21 h.
Mon repas sera donc composé de lasagnes au steak accompagné frites et quelques légumes verts, le tout présenté avec une tranche d’orange !!!!!!!!
Je prends tout mon temps pour manger afin d’être calée et de ne pas me réveiller avec la faim au ventre en pleine nuit, le petit déjeuner n’est pas avant 7 heures demain matin.
Que je parle un peu d’Hervey Bay ; c’est une petite ville pas plus grande que Marignane, mais étendue à la manière des villages de vacances, en rues parallèles et perpendiculaires à la mer. Elle est composée d’habitations particulières avec des jardins sub-tropicaux, car nous ne sommes qu’à 300 kms au nord de Brisbane, c’est sûr, ici, on se sent en vacances.
Leger détail toutefois, je suis arrivée avec une "ombre de pluie" vraiment quelques gouttes éparses, du vent, pas très violent, et quand même, une température de 25°, mais je confirme, je n’aime toujours pas le vent.
Tout en continuant mon repas en musique, c’est l’heure des clips et "hits" à la télé", ça me rappelle qu’hier en revenant des Blue Mountains, notre chauffeur, un gai luron qui n’arrêtait pas de plaisanter, nous a chanté des chansons du cru, reprises en choeur par quelques personnes du bus, puis petit à petit par presque tout le monde (moi y compris, au refrain ) c’était très convivial !
Je reviens à mon auberge. Dans la salle à manger, il y a un coin Bar, avec des enseignes lumineuses à la façon des pubs irlandais. Au milieu, il y a des rangées de table en bois (vieilles et plutôt belles) mais ornées d’une frise peinte tout autour, fonds jaune avec des fruits de mer et des coquillages dessinés. C’est assez original.
Au fonds, en opposition au bar, il y a la cuisine avec le comptoir "cuisine américaine" c’est très sympa. Dans chaque angle il y a une télé pour les amateurs.
J’ai repéré la laundry où j’ai prévu d’aller à mon retour de Fraser Island, il y aura trois jours de linge à rendre propre. J’ai une clé et un code pour entrer après l’heure de fermeture de la réception.
Il est 19 heures et il fait nuit noire, mais le trajet pour rejoindre ma chambre est balisé avec des petites lumières. Je n’irai pas regarder la télé, les programmes sont en gros les mêmes séries qu’en France, et pas forcément ce que j’ai envie de regarder, donc je vais lire tranquillement pendant une heure ou deux, après avoir préparé mon sac, je laisserai ma valise en "consigne" à l’auberge pendant mon absence.
 
Lundi 29.08
Ce matin, lever prévu à 6.30 H mais à 6 heures je suis réveillée. Je vais avoir le temps de prendre tranquillement ma douche, faire une légère restauration de la façade et à 7 heures pile, je laisserai ma valise en garderie.
Mon sac à dos étant prêt, j’ai juste à y ajouter mes pyjamas (les serviettes de bains étaient fournies par l’auberge) et mes affaires de toilette. Mes vêtements étaient prêts à être enfilés, pas de perte de temps. A 7.03 H j’étais à la salle à manger pour le petit déj : 2 oeufs et 4 toasts beurrés avec ma tasse de thé.
C’est bon ! je suis prête pour le départ en direction de Fraser Island. J’attendrai à peine 5 mn avant de voir arriver mon pick-up vert, et, en route pour le ramassage des autres co-voituriers, je ne sais pas encore combien nous serons.
………………………………..
Fraser Island est la plus grande île de sable du monde, elle fait 123 km de long, elle est inscrite au Patrimoine mondial pour ses merveilles naturelles (parois de sable coloré, lacs intérieurs, forêt humide et ses splendides plages). On ne peut la traverser qu’en 4X4… ou à pied, si le coeur vous en dit. 
 
 
Publicités

Une réflexion sur “le grand voyage, Fraser Island, via Hervey Bay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s