Week-end à Reallon

week-end de détente et promenade à Reallon
Nous sommes arrivés le samedi soir pour le repas, ça nous a permis d’éviter le monde sur la route, 2 heures de trajet avec l’autoroute presque de bout en bout.
A peine ai-je mis les pieds sur le sol, la première personne que je rencontre en ces lieux est…. je vous le donne en mille…. un AUSTRALIEN !!!!!! bien entendu, vu mon manque absolu de timidité, je l’ai "branché" ; ça m’a permis de savoir qu’il était originaire de Melbourne, qu’il séjournait en France plusieurs mois par an car il est navigateur, et qu’il était à Reallon en vue du tour de France (en vélo, of course).
Ensuite, en octobre, il rejoindra la route du Rhum qui démarre à Saint-Malo, avec je ne sais plus quel illustre navigateur Français. J’ai éprouvé et entretenu mon Anglais, j’étais absolument ravie.
Je me suis bien entendu fait chambrer par J.F. (mon gendre) mais non, pas du tout, je ne l’ai pas dragué, m’enfin !!!! Vous savez bien que je ne résiste pas à l’évocation de l’Australie, en quelque circonstance que ce soit, je me plais à dire que la France est ma mère et l’Australie mon Grand Amour, ça ne requiert donc aucune explication ni aucune justification.
Dimanche nous nous sommes baladés en direction des Aiguilles de Chabrières afin d’avoir une superbe vue sur le barrage de Serre-Ponçon, mais la luminosité n’était pas ce qu’on attendait, le temps était couvert, toutefois il faisait bon, idéal pour marcher.
J’ai bien entendu pris quelques photos pour ne pas oublier les bons et beaux moments passés en famille, mais principalement des photos de sites.
Lundi, nous sommes partis balader sur un autre sentier, ce n’était pas ce qu’on peut appeler de la randonnée, mais ce n’était pas non plus de la promenade, excepté pour les arrêts photos.
Samba a apprécié le petit ru de montagne, et demander à un labrador de ne pas aller dans l’eau, c’est comme demander à un mort de faim de ne pas manger !
Nous avons eu de la chance le temps était absolument magnifique, mais toujours une petite brise qui nous faisait supporter "l’effort" sans avoir l’impression de mourir de chaleur.
Le soir, il était temps pour moi de retourner à mon foyer, car j’échangeais mon lit avec Valérie, la copine numéro 2.
Sur le retour j’ai encore fait du tourisme et là, vu que j’étais seule et pas pressée le moins du monde, j’ai pris les routes secondaires, et encore fait quelques photos.
Il n’y a plus qu’à les regarder…… sur les albums du blog !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s