Archive | octobre 2006

Petit coeur

Petit coeur était fermé avec la plus grosse des clés

Mais le destin est très malin, il a fait passer un lutin

En riant, chaussé de ses gros souliers

Sans prendre la peine de forcer, le loquet il a débloqué.

Tout doucement sans le préméditer

Il a réussi à apprivoiser, un petit coeur

Qui ne voulait plus battre, au rythme de la chamade.

Comme un moteur sans carburant,

Il ne voulait plus aller de l’avant.

Une chanson a réarmé le petit coeur désamorcé

Des mots, des rêves pas encore faits,

Mais la lumière après l’obscurité.

 

Daniela

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

 

Publicités

Vieillir en beauté,

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son coeur ;
Sans remords, sans regrets, sans regarder l’heure ;
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur ;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur
.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps ;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c’est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.
Être fier d’avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour ;
Car, où que l’on soit, à l’aube du jour,
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir ;
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir.
 
D’un auteur inconnu publié sur le net,   
 
Daniela

trouvé sur le net…..

Paroles pour le coeur

 

Face au mal

On ne détruit pas les ténèbres en luttant contre elles,
mais en allumant la lumière.

On ne détruit pas le mal en luttant contre lui,
mais en faisant le bien.

On ne détruit pas la haine ou la peur en s’acharnant contre elles,
mais en laissant monter la tendresse-amour.

C‘est en allant vers l’est que l’on s’éloigne de l’ouest.
C‘est en allant vers plus de vie qu’on dépasse la mort.

C‘est en allant vers ce qui dure qu’on est libre de ce qui ne dure pas.

Placide Gaboury,

 

 

Un courant qui passe….

 

On ne sait par quel hasard,

Dans nos mots et dans nos phrases

Sans même chercher à se voir

Il se crée une complicité, on est en phase

Une amitié à laquelle on ne peut croire

Car trop vite elle se construit.

L’impression d’avoir toujours connu,

Cet être qui vous ressemble

Dans son enfance, dans son vécu,

Votre double dans la souffrance

D’avoir été si mal connu

Qui repousse et qui se retranche

De tout ce qui pourrait le retenir.

Une amitié qui se présente

La valeur sûre de la relation qui dure

Sans trahison et sans romance

Bien loin de ce que l’on nomme amour.

On ne veut plus croiser quelqu’un,

Qui vous promet et ne tient pas toujours

Qui vous trahit qui vous détruit,

Alors certain, on se promet

De ne pas se refaire piéger,

Courageusement on va éviter

Dans les tourments de retomber

Se réfugier dans nos pensées

Qui nous font croire qu’on ne veut plus croire

On met de la distance pour ne pas succomber

A la tentation de ne plus résister

Avoir la force de continuer

Garder intactes ses ailes pour avancer

Faire semblant qu’on a tout oublié

Puis regarder devant et tout recommencer.

 

Daniela.

 

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

 

 

Rose d’automne

 

Dans ta robe de velours rouge, 

Tu te fais coquette, après que l’été 

T’ait privée de cette eau si douce, 

Qui t’a fait te cacher du soleil meurtrier, 

Mais le matin tu es parée des perles de la rosée, 

Qui scintillent de mille feux 

Comme une pierre précieuse 

Aux pâles rayons du soleil.  

Oui, tu es de retour, fleur délicieuse, 

Discrète, de peur que l’hiver, trop tôt ne vienne. 

Tu te laisses enlacer par le fil de l’araignée, 

Qui va te protéger de quelques ennemis qui la craignent. 

Entourée de tes feuilles de différentes couleurs, 

Tu es en ces instants la reine de mon jardin, 

Ne cherchant plus à montrer ton ardeur, 

Le renouveau avant le déclin 

Annoncé par la fraîcheur de nos petits matins, 

Qui te renverra dans le sommeil hivernal 

Et nous privera de ta beauté fatale. 

Ta longue nuit avant la renaissance, 

Inscrite dans le parcours de Dame Nature 

Qui nous invite à la connaissance 

Des caprices de ton existence, afin que tu perdures…… 

Au-delà des temps.

 

Daniela

 Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Education sexuelle version 2006 – vengeance des blondes

 
"Les abeilles, les fleurs, les choux, la p’tite graine… "Tout cela est bien dépassé, soyons modernes.

Un beau matin, un gamin demande à son père : 
 – Papa, dis-moi comment suis-je né ?
 – Très bien, mon fils, il fallait bien que l’on en parle un jour ! 
Voici donc ce qu’ il faut que tu saches :
 – Papa et maman se sont "copiés/collés" dans un Chat sur MSN.
Papa a fixé un rancard via e-mail à maman et ils se sont retrouvés dans les toilettes d’un cybercafé. Après, maman a fait quelques downloads du Memory Stick de papa.
Lorsque papa fut prêt pour le téléchargement, nous avons découvert que nous n’avions pas mis de Firewall. Comme il était trop tard pour faire delete, neuf mois plus tard. le satané virus apparaissait…!!!
 
————————————
bofff, bofff !
 
 
Vengeance des blondes,
 
 
– Pourquoi les brunes sont-elles si fières de la couleur de leurs cheveux?
– Parce qu’elle va bien avec la couleur de leur moustache.
 
– Qu’est-ce qui manque le plus à une brune pour participer à une super fête ?
– L’invitation.
 
– Comment appelle-t-on une brune dans une salle pleine de blondes?
– La femme invisible.
 
– Qui fabrique les soutiens-gorge pour les brunes?
– Petit Bateau.
 
– Pourquoi les blagues sur les blondes tiennent-elles sur une ligne ?
– Pour que les brunes puissent s’en souvenir.
 
– Comment appelle-t-on un bel homme accompagnant une brune ?
– Un otage.
 
– Pourquoi les brunes sont elles considérées comme une couleur diabolique ?
– Avez-vous déjà vu une sorcière blonde ?
 
– Comment savoir si une brune passe devant un chantier de construction ?
– Les gars arrêtent de siffler.
 
– Qu’est-ce que des préliminaires pour une brune ?
– 3 heures à soûler le gars et 6 heures à supplier.