Fiction d’une rencontre

La nuit est froide, depuis quelques jours les températures ont chuté, un homme marche l’air absent dans ce quartier glauque où il a trouvé un appartement après sa séparation.

Il est âgé d’environ 50-55 ans, d’assez belle allure, on le devine sportif ; les traits sont assez  réguliers, on ne dira pas qu’il est beau, mais il a un certain charisme.

Il est pensif, il continue à avancer, il contourne l’Hôtel de ville, les travaux n’en finissent pas, cette tranche du métro a été momentanément stoppée, le budget a été dépassé pour cette année. La hantise dans ces chantiers est toujours de tomber sur un site archéologique qui laisserait les travaux à l’abandon. Pour l’heure, ce ne sont que les intempéries.

Une pluie fine commence à tomber, ses pas le conduisent vers le port ; il longe les quais, au bout d’un moment il heurte un obstacle auquel il n’avait pas prêté attention, absorbé qu’il était par ses pensées. Au moment où il se baisse pour vérifier ce qu’il avait bousculé, il entend un grognement, suivi d’un juron, c’était un S.D.F. qui tentait de faire sa nuit dans le recoin du quai, furieux d’avoir été dérangé.  Il continue à avancer sous les invectives du pauvre erre.

Il contourne le port et s’engage vers les rues animées, vers 20 heures la circulation commence à être moins dense, les gens rentrent chez eux, les derniers bus retournent au dépôt.

Il rentre dans un bar et s’installe à une table, commande un sandwich et un café noir ; de toutes façons, ses nuits sont déjà difficiles à conquérir. Pas très loin, à deux tables de lui, une femme est assise, machinalement il la regarde, quelque chose chez elle a attiré son attention. Elle a le regard lointain, comme absent,  une sorte de détresse au fond du regard, il ne sait pas pourquoi, mais elle le touche. Il ne sait pas quel âge lui donner, aux environs de 50 ans il suppose, peut-être un peu moins ; elle est charmante, le teint clair, cheveux courts frisés, châtains doré, silhouette mince, elle est vêtue d’un pull robe beige posé sur un pantalon noir,  on ne voit que la pointe de ses escarpins. Il y a quelque chose d’insolite dans sa présence à cet endroit habituellement fréquenté par une clientèle un peu plus populaire.

Depuis sa séparation d’avec Blanche il n’a plus eu de relation sérieuse, chaque semaine il rencontre une amie avec qui il partage une intimité très passagère, mais aucun investissement de sa personne. Quand Blanche l’a quitté pour suivre cet homme qu’elle avait rencontré à une soirée « salsa » où elle était allée avec ses amies, il n’avait pas compris de suite ce qui lui était arrivé. Les enfants avaient terminé leurs études et étaient déjà  partis de la maison, tout s’était réglé très vite, ils avaient vendu la maison assez rapidement.

Il réfléchissait à ses sentiments, il n’en voulait pas réellement à Blanche, il avait conscience que ses fonctions d’inspecteur de police judiciaire ne lui laissaient pas assez de temps pour une vie réglée sur mesure pour sa vie familiale, il s’y investissait beaucoup trop, toutefois il se sentait encore très attaché à son ex-épouse ou peut-être était-ce une illusion d’amour, depuis un an qu’ils étaient séparés, le divorce venait juste d’être entériné.

Il se détache de ses pensées pour regarder à nouveau cette femme, juste au moment où leurs regards se croisent, il sent comme des petits picotements, il veut les ignorer mais ne peut détacher son regard de ces yeux en amande qui le regardent. Elle lui adresse un petit sourire timide et se détourne vers sa tasse de thé agrémentée de quelques gouttes de lait.

Ce soir elle a décidé de quitter son avocat de mari après avoir découvert la liaison qu’il entretenait,  elle ne sait depuis combien de temps, avec sa meilleure amie. Qu’il la trahisse, elle le soupçonnait depuis déjà pas mal de temps d’avoir des aventures  et elle avait déjà compris qu’elle n’avait plus d’amour pour lui par le détachement qu’elle avait à cette idée, elle n’avait donc pas d’état d’âme à ce sujet ; mais son amie, celle à qui elle confiait tout, avec qui elle partageait tant de complicité, ça, elle n’avait pas pu le supporter, cette trahison l’avait achevée ! Elle avait donc décidé de consulter un confrère de son époux pour mettre en marche la procédure de divorce, lorsqu’elle lui a fait connaître sa position il n’avait émis aucune objection.

Elle en était là de ses pensées quand elle a remarqué cet homme qui la regardait, il avait le regard  d’un homme blessé, machinalement elle lui avait souri, puis confuse s’était détournée.

Elle avait joué l’épouse modèle pendant 25 années, assisté à ces soirées qui l’ennuyaient pour entretenir la notoriété de son époux, participé à ces soirées de bienfaisance qui donnaient bonne conscience à ces « dames ». Elle privilégiait les visites qu’elle faisait, avec la plus grande humilité, à l’hôpital où elle avait travaillé dans ses jeunes années en qualité d’infirmière, là où elle pouvait donner un peu d’humanité à ces personnes qu’on disait « en phase de fin de vie ».

De nouveau, son regard croisa celui de l’homme qui la regardait, intéressé presque avec insistance, lorsqu’il se décida à se lever et à venir se présenter. Il était un peu embarrassé et s’excusait de la déranger, mais pouvait-il s’asseoir à sa table ?

Elle accepta, puis ils commencèrent à parler, de leur travail, de leur famille…., de leurs loisirs, leurs espoirs…  en  oubliant le désespoir qui paraissait vouloir s’éloigner, par la magie d’un soir, d’une rencontre, dont aucun d’eux ne savait ce que serait demain, ils se trouvaient aujourd’hui sur le même chemin et n’avait aucunement envie de se séparer, comme si quelque chose les liait……………….. 

Daniela

Publicités

14 réflexions sur “Fiction d’une rencontre

  1. bonsoir et merci de ton passage chez moi ! moi je suis lion ascendant vierge ! mais je vais te dire un secret j\’ai fait ce billet pour faire plaisir a beaucoup de monde mais personnellement je ne crois pas du tout a ce genre de prédictions ! la seul chose que je crois est les lignes de la main car on me là fait il y a quelques années ! on ma dit mon passé mon present et mon futur et jusqu\’a aujourd\’hui tout est arrivé !! meme le pire que l\’on m\’avais annoncé ! tu peut voir dans mon blog j\’ai meme fait un billet sur les lignes de la main ! j\’espere que tu vas bien et que les fetes se presentes bien pour toi !prend soin de toi et passe une bonne semaine !bisous FRANCOIS

  2. et oui la curiosité est plus fort que tout mais ce n\’est pas un defaut ! comme toi je n\’irai pas non plus consulter ! mais il y a des années je suis allé chez mon beau frere et il avait de la visite et c\’etait cette personne qui lisait dans les mains ,alors pour pas cher il les a regardé ! et ce gars il et je ne le connaissais pas meme jamais vu ! en ce qui concerne mon beau frere et bien impossible a lui de l\’avoir renseigné car je suis tres secret sur ma vie ! mais tu as entierement raison de vivre ton destin sans aller chercher des predictions ! de toutes manieres ce qui doit arriver arrivera ! bisous FRANCOIS

  3. Moment particulier de la rencontre… Quand deux inconnus font le pas incertain qui mène à un autre horizon, ou pas… On lit cette rencontre, ces chemins de vie avec intéret… Et on se plait à imaginer la suite 🙂
    Bonne soirée à toi, Danièla
    Bisous de renarde
    Ysatis

  4. belle histoire que tu racontes là ! ça prouve qu\’il ne faut pas s\’attacher à une seule chose, la vie est tellement courte, que si jamais la chose, à laquelle on tient particulièrement, s\’éffondre, tout va s\’effondrer ! alors, oui, on peut rebondir et se reprendre, mais le temps qu\’on y arrive d\’autre choe nous passe sous le nez, et là, c\’est le plus dommage !
     
    bonnes fêtes à toi aussi !
    bsx
    virg

  5. Bonjour Daniela….c\’est la vie que tu as raconté….la vrais….!!!Pour répondre à ce que tu disais dans mon blog…Je suis heureuse que les enfants aient pris leur envol…;il y a déjà longtemps!!!!! mais le malheur…en tout cas pour les miens..c\’est qu\’ils ne reviennent plus…et que les petits enfants…ben , je ne les vois jamis… ils sont presque adultes…..bisous ma belle et bonne journée..lelette

  6.           te dit Ayu DANIELA Salut
     Comme tu le dis" gla, gla, gla" ces temps ci par ici…lol
    Avec les premiéres gelées, c\’est pas le moment d\’avoir
    froid du côté du coeur…><)))°< Glop !
     Plein de gros bisous, pour réchauffer tes joues.
    Superbe semaine de quiétude.
     @€
     Plp

  7. bonne soirée à toi et comme c\’est la st daniel, bonne fête à toi !!!
    tu racontes tjrs super bien !!!
    mais je lis de telles rencontres et je me demande si elles existent
    dans la réalité ??? faut beaucoup de courage pour aborder l\’autre ainsi,
    faire le premier pas ….. après pour discuter tout doit être plus simple !!!
    en ce qui concerne, la pate de coing, tu me fais rêver, ma grand mère
    faisait tjrs cela quand j\’étais enfant, elle coupait en losange et faisait
    sécher dans l\’immense salle à manger glaciale !!! nous avions droit à un
    tel bonbon à la fois, et pas plus et jamais je n\’aurais pensé en redemander!
    depuis, je n\’en ai plus jamais revu !!! bisous et à bientot daniela !!!

  8. Bonsoir Chère Daniéla..
    Je te souhaite une heureuse fête, même s\’il est tard, il n\’est jamais trop tard !!
    Félicitations pour cette histoire , elle est vraiment belle ..
    Comme quoi des fois ?? on perd beaucoup d\’année de bonheur pour rien du tout !!
    Moi j\’y crois à ce genre de situation, mais le plus dur c\’est de s\’élancer et de tout abandonné
    nos années avec la personne , que celà devenait ennuyeux et monotone , trop de routine
    ce n\’est pas bon , c\’est comme partout !!!
    Oser l\’aventure c\’est peut être de trouver le bonheur !!
    Je te souhaite une trés douce nuit, ainsi qu\’une agréable semaine..
    A bientôt….Je t\’embrasse ..
    ….Mimi…

  9. Bonjour Danièla   … un bien joli conte de Noel en tout cas –
    rêve ? réalité ? …. j\’ai été heureuse de te lire … comme toujours ….
     
    merci de ton passage chez moi ….
    un coucou très rapide … suis très très pressée –
     
    Un bisou amical et lyonnais … à très bientôt – Nana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s