Pourquoi la Grande-Bretagne a divorcé du continent

Vue d’artiste: le barrage naturel Douvres-Calais
qui reliait la Grande-Bretagne à l’Europe
Nasa/lefigaro.fr.

 

Selon une étude britannique, l’Albion doit son statut d’île à la plus grande inondation que la Terre n’ait jamais connue.

 

Imaginons un monde où Napoléon n’aurait pas rêvé d’un tunnel sous la Manche, et où l’Eurostar ne serait qu’une ligne ferroviaire comme une autre, où la Grande-Bretagne ne serait pas une île.

 

Une inondation d’une puissance inimaginable en a voulu autrement, selon une étude d’une équipe britannique publiée dans la revue « Nature ». Dirigée par Sanjeev Gupta, de l’Imperial College de Londres, la publication vient appuyer une théorie évoquée en 1985. Grâce à un sonar de haute résolution, l’équipe a pu reconstituer le divorce entre le continent et « Albion ».

 

Selon ces chercheurs, un vaste barrage rocheux s’étendait, il y a des centaines de milliers d’années, entre Douvres et Calais. Au nord-est de cette digue naturelle, la mer du Nord n’était encore qu’un gigantesque lac glaciaire, alimenté par des glaciers et des rivières, et délimité, à sa limite septentrionale, par un immense bouclier de glace. Mais, il y a 425.000 ans, la fonte des glaces a provoqué une montée des eaux du « lac du Nord ». Comme un lavabo qui déborde, le lac s’est vidé par le point le moins élevé de ses berges, à savoir le détroit de Douvres. Cette vidange géante a entraîné une énorme cataracte, dont les chercheurs estiment le débit à environ un million de mètres cube d’eau par seconde.

 

Des similitudes avec Mars

 

200.000 ans plus tard, à l’occasion d’une nouvelle ère glaciaire, le même processus s’est répété, avec probablement plus de force encore. Ce deuxième coup de boutoir aurait eu raison du barrage entre Douvres et Calais, faisant de l’Angleterre l’île que l’on connaît aujourd’hui, et restant dans l’histoire comme la plus grande inondation que la Terre ait connue.

 

A l’appui de cette étude jugé convaincante selon les premières réactions de la communauté scientifique britannique, l’étude des caractéristiques géologiques du fond de la Manche. Ils y ont trouvé de nombreuses similitudes avec les traces des inondations du lac glaciaire Missoula, aux Etats-Unis, mais aussi avec l’étrange relief de la planète Mars.

 

 

Daniela, selon un article du Figaro

 

Qu’en sera t’il de nous si la terre continue de se réchauffer de la sorte ? 

Publicités

7 réflexions sur “Pourquoi la Grande-Bretagne a divorcé du continent

  1. J\’aime quand les blogs sont sources de culture et j\’ai appris avec ton billet dans la mesure où, si je connais assez bien la perfide Albion comme on la nomme, j\’ignorais totalement qu\’elle fut autrefois rattachée à notre continent. Entre toi et Cristolinette, je vais apprendre encore et encore. Merci tout plein.

  2. comme nous n\’avons pas eu trop chaud cet été, nous ne nous rendons pas vraiment compte que la terre se réchauffe !!! je n\’avais jamais entendu parler de cette étude là, mais les inondations, l\’eau qui envahit, comme le feu qui se propage tellement vite, difficile de lutter contre !!! et biensur en plus si chez vous le mistral souffle , le feu se propage encore plus vite !!!
    nous avons invité ce soir, mes voisins pour un apéro et comme c\’était sympa , ils sont restés jusqu\’à maintenant, nous avons partagé notre simple repas, dans la bonne humeur !!! le voisin en a profité, c\’est fête nationale suisse le 1er aout et donc il ne travaille pas !!! des bises pour toi daniela et douce nuit !!! j\’espère que le soleil sera assez chaud pour réchauffer la mer afin de te permettre de te baigner à ton gré !!!!

  3. Bonjour Daniela,
     
    Je n\’étais pas capable d\’entrer sur ton blogue hier et aussi ce matin.
    Là, je suis chanceuse, la porte est débarrée et j\’en profite. 
     
    Ton article est très intéressant. Oui c\’est certain qu\’avec les changements climatiques et l\’utilisation que l\’humain fait de la nature,
    dans des milliers d\’années il y aura encore du changement. La nature est forte.
    On commence maintenant à être éveillés  aux conséquences néfastes de la pollution de tous les genres qu\’on fait subur à notre Mère la Terre.
     
    Je te dis: Bon  Mois d\’Août !
    Bisous, Flo-Ray

  4. hello Daniela … oui tous ces sujets me préoccupent aussi .. j\’ai vite fait de me faire des films .. je suis un peu pétocharde … enfin c\’est encore loin .. mais les enfants de nos enfants …. !! that is the question .. bisous ma belle … Pascalou

  5. Bonsoir ma très chère daniela….je ne suis plus passée….je crois que tu as lu pourquoi…Aujourd\’hui, je me sens un peu plus forte….aussi je passe dire bonsoir aux amis…du net…J\’espère que tu vas bien et que tu profites bien du beau temps…je te fais un gros bisou…et à bientôt…je vais revenir..;encore quelques jours de repos….lelette

  6. Il y a 425000 ans, le réchauffement de la planète était l\’aboutissement d\’un phénomène cyclique naturel. Rien n\’est immobile dans l\’univers, mais tout oscille d\’une manière ou d\’une autre. Notre monde aussi qui se trouve aujourd\’hui quelque part dans un cycle, lui-même porté par un autre plus lent. Ce n\’est pas une raison pour ajouter nos pollutions à cet ouvrage cosmique.Pour tout dire, et ayant travaillé pendant de longues années avec nos amis britanniques, je dois avouer que je me réjouis de la rupture de ce barrage naturel !Je t\’embrasse voyageuse de l\’extrême.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s