Archive | août 2008

L’Australie….

australie_raid2008
 

L’Australie !

 

En rouge fléché, notre périple. C’est pour très bientôt, départ demain dimanche.

Les sacs de voyage sont pratiquement prêts, il ne nous reste plus que les affaires de toilette à ajouter.
Comme à mon habitude, depuis déjà une bonne semaine, mon sac est prêt. Je le défais et refais chaque jour pour enlever le petit truc en trop.
Nous ne devons pas emmener plus de 20 kgs de bagage (en soute) mais avec les mesures de précaution prises dans les aéroports, je ne peux plus emmener mes affaires de toilette avec moi, ce qui me chagrine !
En effet, à chaque voyage, mon sac de cabine contenait les affaires de toilette ainsi que le change pour le lendemain et les vêtements de nuit car le hasard de certains trajets m’ont fait récupérer mes valises 2 jours après,
l’escale avec changement d’avion à Paris, mon bagage était parti ailleurs par on ne sait quel coup de passe-passe ;
alors quand vous êtes chez vous, tout va bien, mais quand vous êtes à l’étranger, le lavage des quenottes risque de passer à l’as, et aller au lit sans cette formalité me déplait.
J’ai la chance pendant ces vacances d’avoir mon amie Muriel qui occupera la maison, arrosera le jardin et surveillera mon courrier avec la participation de ma fille cadette pour régler les urgences.
Mine de rien, partir plus d’un mois peut parfois poser certains problèmes si on ne prend pas de précaution avec les admistrations.
Je suis psychologiquement prête pour le changement, je sais qu’une fois la maison verrouillée je laisserai derrière la porte tous les petits soucis y afférent.
Je souhaite à toutes et à tous d’excellentes vacances, et à bientôt pour des photos….
 
Daniela
 

 

Publicités

Les jeux olympiques….

 

 

jo_drapeau

 

Que de polémiques les ont précédés, mêlant sport et politique.

Sans entrer dans une quelconque chasse aux sorcières, quelles que soient nos opinions, le sport reste le sport, du moins c’est mon point de vue.

Ce qui reste récurrent, c’est le battage de nos journalistes. Il faut bien reconnaître que nous avons du bourrage de crâne, ils encensent nos sportifs en les mettant par avance sur un podium, « nous » sommes les plus forts, pour mieux les descendre quand ils se font battre par meilleurs qu’eux !!!

Je ne sais pas si vous avez eu la curiosité d’écouter les commentaires « avant », mais nous devions avoir toutes les médailles d’or pour l’escrime, ainsi que pour le canoë kayak, sans compter le judo. Puis, nos athlètes ont eu quelques mauvaises surprises, du coup, descente en flèche de nos sportifs par les journalistes, il fallait entendre les commentaires de comptoir, c’est inadmissible !

 Nous nous devons de reconnaître que nous avons d’excellents athlètes, que notre Laure Manaudou ait raté ses jeux, elle en connaît la raison, peut-être eut-il fallu qu’elle se préparasse mieux pour ces jeux et oublie un peu sa vie personnelle, car le talent n’est pas s’il n’est pas accompagné de travail, mais ce fut son choix, elle doit en tirer les conséquences. C’est dommage, et pour elle, et pour nous ; mais  nous avons tout de même déjà des médailles, même si elles ne sont pas d’or. Il reste encore quelques semaines, il y a d’autres disciplines où nous découvrirons de nouveaux talents.

Nous suivrons, Serge et moi, la suite de ces jeux sous le ciel Australien.

Je suis d’ores et déjà certaine que je me hérisserai quand j’entendrai des commentaires stupides de l’un ou de l’autre qui critiquera fortement la non réussite de l’un ou de l’autre, mais moi-même qui critique nos journalistes, je voudrais quand même rendre justice à Nelson Montfort qui fait preuve outre ses qualités de bon journaliste, de qualités d’homme de cœur. Ne mettons pas tout le monde dans le même panier.

PREMIERE MEDAILLE D’OR en lutte Gréco-Romaine. Cocorico ! 

 

france_fsgt_2006_00

Photos prises sur le net, pour celle-ci : France 2006

P.S. La première médaille d’or dans cette discipline depuis les jeux de 1924

 

 

jeux_olympiques

 

Daniela

 

 

Sur les traces du passé….

 

J’ai écrit ce billet principalement pour mes enfants et petits-enfants, afin de leur faire connaître les lieux où ont vécu leurs ancêtres paternels.

J’ai besoin de mettre à jour quelques informations historiques qui ne sont que quelques gouttes d’eau dans l’histoire de la Tunisie, méconnue à mon point de vue, par le plus grand nombre.


En bref, et selon les informations précieuses que j’ai recueillies sur Google, voici un rappel en bref de la préhistoire aux années « 60 »….

Ce pays, très attachant était peuplé depuis la préhistoire. Des traces de présence humaine ont été découvertes dans les couches profondes du paléolithique. Ses premiers habitants connus sont les Berbères. Dates importantes :
814 Av. JC: Fondation de
Carthage par des colons phéniciens, conduits par la Reine Didon, appelée aussi ELYSSA.
La nouvelle cité se développe rapidement devenant un grand foyer de civilisation et une puissance redoutable qui inquiète Rome.
264 – 146 Av. JC: Trois guerres contre Rome – passées à la postérité sous le nom des "guerres puniques"- sont engagées donnant lieu, entre autres, à la fantastique expédition conduite par Hannibal qui a traversé les Alpes avec ses éléphants (218- 202 Av. JC). Ces guerres s’achèvent par la défaite de Carthage.
146 Av. JC- 439: Etablissement de la première colonie romaine "Africa". Le pays connaît une grande prospérité. L’agriculture et l’urbanisation se développent.
439: Conquête de Carthage par les Vandales.
533: Reprise de Carthage par les Byzantins. 647-698: Début de l’ère arabo-musulmane. Fondation de Kairouan par Oqba Ibn Nafaa (en 670) et prise de Carthage par les Arabes (en 698).
800-909 : Expansion de l’Islam et établissement de la Dynastie des Aghlabides (construction de la Mosquée Zitouna de Tunis). Kairouan est alors le centre politique et intellectuel du Maghreb.
909-1159: Dynasties Fatimide et Ziride. Mahdia, fondée en 921, devient la capitale du pays.
1159-1230: Les Almohades unissent les pays du Maghreb et l’Andalousie musulmane.
1236: Les Hafsides, vassaux des Almohades, se déclarent indépendants et fondent une nouvelle dynastie à Tunis qui règnera jusqu’en 1574.
1574: La Tunisie est annexée à l’Empire Ottoman .

1705: Fondation de la Dynastie des Husseinites (déchue le 25 juillet 1957).
1881-1956: Protectorat français, établi le 12 mai 1881. La résistance anti-coloniale dure pendant pratiquement la totalité des 75 ans de domination française. Menée d’abord par le parti Destourien (1920), la lutte connaît un nouvel élan avec le néo-Destour à partir de 1934.
1956 (20 mars): La Tunisie obtient son
indépendance.
1957 (25 juillet): Proclamation de la République tunisienne. Habib Bourguiba devient président de
la Tunisie indépendante.
1959 (1er juin): adoption de la première constitution de la République Tunisienne.
1963 (l5 octobre): les troupes françaises évacuent Bizerte, leur dernière base dans le pays.


Bien entendu après les événements douloureux de l’abandon des biens et souvenirs vécus sur cette terre, dont je ne parlerai pas plus longuement, le besoin d’un retour aux sources nous a poussé tous (frères et soeur et « pièces rapportées »), les uns après les autres à revoir les lieux, berceau de la vie familliale. J’ai sélectionné principalement 2 photos, qui ne toucheront que les intéressés, probablement, et partie du commentaire écrit par la fille unique de la famille « source ».

Quand l’arrière-grand-père, originaire du Lot-et-Garonne eut droit en quittant l’armée de Napoléon III, de défricher une partie de djebel Tunisien en guise de solde de tout compte, il y rencontra une petite native Sicilienne de moins d’un mètre 50, ayant hérité des invasions des Normands, de cheveux blonds et d’yeux couleur d’azur. Tu vois ma cadette de qui tu tiens !

Ils eurent ensemble 4 enfants dont votre grand-père


Voici la maison paternelle où vécurent pépé et mamie :

maison familiale Tunisie


Le petit village de Zaghouan où les enfants ont connu l’école primaire, fait leur communion solennelle avant de rejoindre Tunis pour l’internat pour les garçons et Bizerte pour l’école d’institutrice.

Zaghouan et le Djebel


Ci-après, le texte partiel écrit par tatie Lucette à votre père.

partie texte Lucette

Daniela