Archive | novembre 2008

Ce n’est pas qu’un caillou sec….

Pour la plupart des gens, l’Australie est un désert, une grande île plate composée de cailloux et de sable. Ce n’est pas que cela, j’en veux pour preuve ce petit coin de l’arrière pays que l’on pourrait presque confondre avec le début de l’Auvergne, à 80 km environ au Nord Ouest de Brisbane.

 

PICT0070

 

Vous descendez un peu plus au Sud, vous avez également de très jolis massifs montagneux entourés de verdure. Cet endroit est situé dans l’arrière pays de la Gold Coast, appelé "Mont Tambourine".

PICT0178

 

Les plages d’une longueur à faire envie de s’y baigner, même en hiver,

PICT0227

 

Mais le plus surprenant, c’est encore de se retrouver dans les Alpes Australiennes et de se demander si nous sommes vraiment sous les tropiques, d’ailleurs, je ne vous blague pas, regardez la photo ci-après:

Mont Kosciusko

PICT0558

Etonnant, n’est-ce pas ?

Daniela

Publicités

Icare s’est brûlé les ailes en s’approchant trop près du soleil….

Ils étaient 4, ils étaient jeunes….

Sur la Provence  et la Haute-Provence, le temps était désastreux, nous étions en alerte « orange ». Sur la zone d’Aix-les-Milles les vents étaient violents, les orages faisaient rage.

Comment et pourquoi un jeune homme de 25 ans, intelligent, équilibré a malgré tout entraîné dans la mort 3 autres personnes avec lui ? En dépit des conseils prodigués, tant de la zone "départ" que de celle "arrivée", un quart d’heure avant la nuit aéronautique un jeune homme a pris son envol, confiant en ses possibilités et ses connaissances.

La jeunesse est bien souvent synonyme d’inconscience, il suffit de revenir un peu en arrière dans nos souvenirs pour se le rappeler, nous prenions nos aînés pour des gens « frileux ».

Benjamin a fait fi des recommandations de ne pas quitter sa base, aujourd’hui sa famille et ses amis, celle et ceux de ses compagnons d’infortune les pleurent.

Je ne connaissais pas personnellement ces personnes, tout au plus croisé ce jeune pilote, mais mon cœur de mère réagit profondément en pensant à ces familles en deuil parce qu’il s’est cru ce soir là, plus fort que les éléments.

Voici une photo de l’avion dans lequel ils se sont écrasés.

 
 

PICT0960

 

 

Daniela

The Dreamtime

Avant de poursuivre l’avancement de notre voyage à travers quelques photos choisies, il est important de savoir que les premiers habitants de l’Australie étaient ceux qu’on appelle "les aborigènes". Ce peuple floué et décimé par les premiers anglais débarqués avec le Capitaine Cook.

Au départ, Cook avait lié des contacts sociaux amicaux avec eux, mais les "bien-pensant" voulaient évangéliser, vêtir et instruire ceux qu’ils avaient pris pour des animaux dans un premier temps. Il serait trop long de vous instruire sur ce passé peu glorieux qui a conduit à la presque extermination d’une culture, mais pour le respect de ceux qui ont survécu, qui luttent encore pour leurs droits car le travail commencé pour leur reconnaître ces droits, est long à terminer et les excuses publiques n’effaceront pas toutes les misères subies et les conséquences actuelles d’un comportement "nazi" des siècles passés.

A l’époque précoloniale, les Aborigènes ne représentaient pas un groupe homogène. Environ 500 tribus habitaient l’ensemble du continent et se répartissaient sur des zones géographiques si différentes et parfois si éloignées les unes des autres qu’elles présentaient une grande diversité culturelle, linguistique, économique et technologique.
Aujourd’hui, bien qu’elle ne représente que 2% de la population australienne, la population aborigène reste hétérogène. Néanmoins, au-delà de leurs divergences, les Aborigènes partagent certains fondamentaux. basés non seulement sur une appartenance ethnique mais aussi de cultures, de croyances et de fonctionnements sociaux.

Je vous présente donc en quelques mots, ce qu’ils appellent  « The Dreamtime », Le temps du Rêve. 

" "Ils" disent que nous étions ici depuis 40.000 ans, mais c’est depuis beaucoup plus longtemps.

Nous sommes ici depuis le commencement des temps. Nous sommes venus directement du Rêve de nos ancêtres créateurs.

Nous avons gardé la terre telle qu’elle a été depuis le premier jour. Notre culture est basée sur l’enregistrement des origines de la vie.

Nous nous référons à des forces et des pouvoirs qui ont ont créé le monde en tant qu’ancêtres créateurs."

Sur la photo ci-dessous, les différents dessins représentent des scènes de la vie 

 

  PICT0454

Elles ont été peintes dans les anfractuosités rocheuses, à l’abri des pluies

  PICT0458

  
  

  PICT0456

Ces peintures ont été réalisées dans les Flinders Ranges et Wilpena Pound, sur la route d’Alice Springs en quittant Adélaïde.
Quelques précisions sur les événements qui ont permis de faire avancer les revendications aborigènes.

L’Ambassade aborigène
L’Ambassade aborigène fut érigée à Canberra en 1972, face à l’Ancien Parlement. Egalement connue sous le nom de ‘Tente Ambassade’, elle est un campement semi-permanent destiné à symboliser les revendications foncières de la communauté aborigène aussi bien que son droit à l’autodétermination.

Le Parlement à Canberra

PICT0519   

 

Vue d’ensemble, photo prise en tournant le dos au Parlement.
 
PICT0494

            

Revendication silencieuse et pacifique aborigène devant le parlement à Canberra.
PICT0520

   Drapeau Aborigène
Le drapeau aborigène, conçu en 1971 par Harold Thomas de la tribu Arrernte (Australie Centrale), est le symbole de l’identité, de l’unité et de la souveraineté des Aborigènes. Il fut élevé pour la première fois en juillet 1971, à Adélaïde, lors de la journée nationale Aborigène. Symboliquement, la bande noire représente les Aborigènes, en référence à leur couleur de peau; la bande rouge représente la terre et la relation spirituelle des Aborigènes à la Mère Nourricière; le cercle jaune enfin représente le soleil, l’énergie, la vie.

 

image

 

A la prochaine ……

Daniela