Archives

Tous nos voeux pour l’année 2014

Tous nos voeux pour l'année 2014

Avec le majestueux Macchu Picchu en arrière plan.

L’année 2013 vient de se terminer, avec pour beaucoup d’entre nous, des chagrins et des douleurs, de la maladie, mais aussi des petits et plus grands bonheurs.

Que l’année 2014 apporte à ceux qui qui n’en ont pas, un toit et une table, et pour ceux qui l’ont perdu, un travail pour se sentir dignes et que la santé leur soit donnée.

Pour vous, mes ami(e)s du net, bien entendu, le partage de notre bonne humeur, de notre quotidien avec tout ce qu’il comporte de bon et de moins bon, mais toujours de l’optimisme.

Nous vous souhaitons donc à tous toutes et à tous une BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2014.

Steve Fossett

Fin septembre 2007, j’avais fait un article concernant ce magnifique aventurier qu’était Steve Fossett. Il était parti en avion de tourisme pour un vol d’entretien le 13 septembre de la même année et avait disparu corps et biens. Malgré les recherches, personne n’avait rien retrouvé.
Puis, en 2008, un randonneur a trouvé des papiers d’identité au nom de Steve Fossett ainsi que quelques billets de 100 $. Je vous livre ci-après l’article écrit dans « Le Monde » le 3 Octobre 2008.

« L’avion de Steve Fossett retrouvé

« De notre correspondante

« L’épave git dans la Sierra Nevada, chaîne montagneuse de la Californie.

Steve Fossett (Archive)

 

La carcasse d’avion retrouvée dans la Sierra Nevada, en Californie, est bien celle de l’aventurier Steve Fossett, ont confirmé hier les autorités locales grâce au numéro d’identification de l’engin. Cette nuit (heure française), une équipe du Bureau national pour la sécurité des transports, envoyée spécialement de Washington, a annoncé avoir retrouvé ce qui pourrait être des restes du corps, en cours d’analyse.

L’épave a été retrouvée à 3000 mètres d’altitude dans les Minarets, une zone de pics montagneux. Selon le sheriff du comté, l’avion aurait violemment percuté un rocher de face, puis se serait désintégré.

La découverte s’est produite grâce à un randonneur qui a donné l’alerte après avoir ramassé, lundi, à quelques centaines de mètres de l’épave, des papiers d’identité au nom de Fossett, ainsi que des billets de 100 dollars. Un quasi-miracle pour les enquêteurs, puisque depuis le jour de la disparition, les environs avaient été inspectés dix-neuf fois, sans résultat. En l’absence de nouvelles, Steve Fossett avait finalement été déclaré mort le 15 février.

Le richissime aventurier, âgé de 63 ans, avait disparu en septembre 2007 pour le week-end de Labor Day. Il venait de décoller du ranch du magnat de l’hôtellerie William Barron Hilton, situé en Californie, à la frontière du Nevada. Ce vol fatal devait être une simple balade matinale pour ce détenteur d’une centaine de records qui, en 2005, réalisa le tour du monde en avion à voilure fixe sans s’arrêter.

Reste une inconnue, les circonstances du drame. Pour son ami et fou d’avion John « Bumper » Morgan, parfait connaisseur des lieux, Fossett a pu être happé par un courant d’air descendant provenant des flancs de montagne, ou par un brutal changement de température de l’air. « Même si vous êtes un très bon pilote comme il l’était, les courants et les chocs thermiques peuvent vous surprendre et vous piéger », a-t-il dit. Les pièces de l’appareil, qui doivent être transportées aujourd’hui en hélicoptère puis analysées, apporteront sans doute une réponse. Dans « des semaines, voire des mois », selon les enquêteurs. »

JOYEUX NOEL

Chacun se prépare pour la nativité, afin de fêter les enfants, comme l’enfant roi l’a été.


Et bien au chaud, près de la cheminée, nous attendrons


Que le père Noël soit passé.

JE VOUS SOUHAITE A TOUS

JOYEUX NOËL



 

Couples en danger ?

Dans mon courrier d’hier, j’ai reçu l’URL d’un article du Figaro mettant Facebook en cause dans la solidité des couples.
Je fais partie du clan "facebook" avec mes enfants, petits-enfants, neveux et nièces, amies de la danse et quelques uns du net. Pour ma part, c’est le moyen extra d’échanger des photos et des nouvelles avec ma famille qui est éloignée (USA ou autre bout de la France), donc, de garder l’illusion de la proximité.
Je vous laisse juge de votre propre opinion sur cet article que je laisse ci-après :

"Le réseau social Facebook, qui revendique 250 millions
d’utilisateurs dans le monde, peut se révéler dangereux pour la
stabilité des couples, selon une étude menée par l’université de Guelph
(Canada), et publiée par la revue CyberPsychology & Behavior dans
son dernier numéro. Le célèbre site communautaire pourrait en effet
être la source de suspicions et de conflits pour les couples qui y sont
inscrits.
Pour réaliser cette étude, les chercheurs universitaires ont analysé le
comportement de 308 étudiants âgés de 17 à 24 ans, dont 231 filles et
77 garçons, tous inscrits sur Facebook. Au moment de l’étude, la moitié
des participants (50,5%) avaient une relation sérieuse, un tiers
étaient célibataires, et 8,3% entretenaient une liaison avec un(e) ou
plusieurs partenaires.
D’après les résultats de l’étude, le temps passé à scruter l’activité
de son conjoint sur Facebook augmente la jalousie et la suspicion. Le
moindre indice d’infidélité (photos tagués, ex-petite amie ajoutée dans
sa liste de contacts, divulgation d’informations personnelles, etc.),
même s’il est infondé, peut en effet mener à une escalade de jalousie
et à détériorer les relations du couple.
Cette étude canadienne a par ailleurs révélé que les participantes, qui
ont passé plus de temps que les participants sur Facebook à surveiller
leur partenaire, ont eu un sentiment de jalousie plus fort que les
hommes."

Je ne suis pas sociologue, mais je crois bien volontiers que si les couples sont en danger, ce n’est pas spécialement à cause de facebook, messenger ou autres moyens d’échanges par le net, mais parce que le couple manque déjà de solidité et que le net lui offre une facilité de s’évader.
De précédentes études ont démontré que les couples avaient été mis en danger lorsque la femme s’était mise au travail…… Ce qui fut partiellement vrai car les conditions d’existence étaient différentes : mariage pour s’évader de la famille, mais tributaire du chef de famille qui avait les cordons de la bourse.
Actuellement, je me poserais la question de savoir pourquoi l’évolution technologique a changé le comportement des gens, toutes générations confondues puisque ces critères ne sont plus d’actualité.

La solitude de certains, la timidité ou le manque de confiance d’autres, les attentes d’une rencontre "sublimée" les ont guidés vers la voie du net en la supposant plus sélective, ils ont oublié la fable du Corbeau et du Renard !
Je reste une adepte du net : facebook, windows live, google et tout ce qui peut être mis à ma disposition pour me faciliter la vie, mais à dose "homéopathique", privilégiant de loin, le contact social de base.
J’apprécie mes échanges avec les "amis" du net, déplorant parfois que l’éloignement des uns et autres ne facilitent pas des rapports plus privilégiés, mais nos journées ne comptent que 24 H, et elles passent à une vitesse folle !
Alors le NET et plus particulièrement FACEBOOK, pour vous, est-ce un danger ou pas un danger ?
B
ises amicales,
Daniela.

La galette des rois,

 

 DSC_0266

Reine d’un instant, avec 2 galettes il y eut 2 reines, mon amie Muriel et moi.

Les rois bien entendu étaient nos compagnons !

 

 Voilà le 6 janvier ! On a partagé les deux galettes, celle à la frangipane dite « parisienne » et la couronne avec les fruits confits, typiquement provençale.

On attribue les parts au hasard, on trinque à la santé du roi qui a tiré la fève et de la reine qui a le sujet, on en profite pour renouveler les vœux du nouvel et on cale une couronne de carton doré sur la tête des élus…

C’est la fête des Rois mages évoqués dans l’Évangile de saint Matthieu que l’on fête ainsi. Mais qui étaient-ils au juste ?

 

Origine prise sur le net :

 

« Les héritiers testamentaires d’Adam

Écrit au VI ème siècle, le Livre de la caverne des trésors raconte l’histoire traditionnelle de ces mages orientaux qui seraient venus adorer le Christ peu de jours après sa naissance. L’ouvrage rappelle qu’une prophétie voulait que de l’or, de l’encens et de la myrrhe aient été déposés par Adam en Perse, sur le mont Nud (un mot qui signifie "paradis"), pour être apportés au Messie dont la venue devait être annoncée par un astre extraordinaire.
   De génération en génération, douze mages étaient chargés de guetter ce signe du ciel en montant tous les ans sur la montagne et en y priant pendant trois jours tout en observant le firmament. Or, deux ans avant la naissance du Christ, ils auraient aperçu une étoile ressemblant à une jeune fille portant sur son sein un enfant couronné. Ils prirent aussitôt les présents et suivirent l’étoile qui allait les mener jusqu’à Bethléem.

 

Les Évangiles n’indiquent pas le nombre de rois mages. Les traditions divergent, évoquant tous les chiffres entre deux et douze. Finalement, c’est le chiffre de trois que l’on a retenu. Pour deux raisons : d’une part parce que l’Évangile de saint Matthieu évoquait trois présents offerts à l’Enfant Dieu, d’autre part parce que les reliques des mages, conservées d’abord à Saint-Eustorge de Milan puis à Cologne, étaient celles de trois corps.

 

   À la fin du XIIIème siècle, Jacques de Voragine, futur évêque de Gênes, rassemble toutes les traditions éparses concernant les Rois mages dans un livre qu’il intitule La Légende dorée. Il y aborde longuement les trois présents offerts (l’or, l’encens qui servait depuis les temps les plus anciens dans les temples et les églises, et la myrrhe, une gomme aromatique utilisée entre autres pour embaumer les morts) et il donne leur sens symbolique :

"Le premier des Mages s’appelait Melchior, c’était un vieillard à cheveux blancs, à la longue barbe. Il offrit l’or au Seigneur comme à son roi, l’or signifiant la Royauté du Christ.
Le second, nommé Gaspard, jeune, sans barbe, rouge de couleur, offrit à Jésus, dans l’encens, l’hommage à sa Divinité.
Le troisième, au visage noir, portant toute sa barbe, s’appelait Balthazar ; la myrrhe qui était entre ses mains rappelait que le Fils devait mourir".

 

   La fameuse galette des Rois, mangée le 6 janvier, date choisie comme jour anniversaire du passage des Mages dans la crèche, existe au moins depuis 1300. On nomme roi d’un jour celui qui trouve la fève dans sa part, la galette ayant été partagée par un enfant aux yeux bandés.
   Autrefois, il s’agissait de fèves véritables, ou bien de haricots blancs ou de pois chiches. Les premières fèves en porcelaine ne sont apparues que vers 1875 et ont longtemps gardé des formes symboliques évoquant la chance (trèfle, fer à cheval), la richesse (voiture), l’amour (roi ou dame de cœur), le pouvoir (reine, couronne ou château) ou la vertu (Enfant Jésus). Enfin, à travers sa forme ronde comme le Soleil, la galette des Rois évoque tout à la fois l’univers et la divinité.

   Dans les temps les plus anciens, notamment chez les Chrétiens d’Orient, l’Épiphanie était une date plus importante que celle de Noël. Non pas parce que les Rois mages étaient jugés plus importants, mais parce que l’anniversaire de la présentation de l’Enfant Dieu au monde des hommes semblait plus essentielle que celui de sa naissance physique. Aujourd’hui, le 25 décembre s’est imposé, mais l’Épiphanie clôt toujours dans la fête le cycle de Noël. »

 

Daniela

 

 

 

HALLOWEEN…

 

citrouille

Halloween est une fête qui se déroule dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Elle est fêtée principalement en Irlande, au Canada, en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

La principale tradition veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur (squelettes, sorcières, monstres, etc.) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux aussi déguisés, des bonbons, des fruits ou de l’argent en disant, « Trick or treat ! » (« Des friandises ou un mauvais tour ! ») ou simplement «Halloween!». D’autres activités incluent des bals masqués, le visionnage de films d’horreur, la visite de maisons "hantées", etc.

L’Halloween tire une lointaine origine d’une fête païenne celte ("Samain") qui a perduré plus longtemps chez les Celtes d’Irlande et de Grande-Bretagne que sur le continent européen. Après avoir évolué suite à la christianisation des populations, cette tradition a été transportée en Amérique du Nord au XIXe siècle par les Irlandais, les Écossais et autres immigrants.

Le principal symbole de l’Halloween est la citrouille, remplacée quelquefois par un potiron (Jack-o’-lantern en anglais) : on le découpe pour y dessiner, en creux, un visage, puis on place une bougie en son centre.

Et passez un joyeux Halloween tout le monde !

Un rappel de l’origine de cette fête, tiré de Wikipédia.

J’ai souvenir quand j’étais enfant, que mon frère aîné préparait des citrouilles qu’il mettait dans le fond du couloir du garage de notre immeuble pour effrayer les filles qui allaient y ranger leur bicyclette, mais on ne l’appelait pas "Halloween".

Daniela.

Steve Fossett

 

 

Je me suis penchée sur la vie de Steve Fossett, un homme qui me paraît extraordinaire. Il était doté d’une grande et immense fortune, mais au lieu de gaspiller sa vie et son argent à une vie de "people", c’était un homme de défis,

Fossett, qui fit sa fortune dans les services financiers, est devenu célèbre grâce à ses cinq tours du monde sans arrêt : en solitaire en ballon, en bateau, et en solitaire en avion. Fossett a établi 116 records dans cinq disciplines différentes, dont 60 sont toujours valides.

 

Deux semaines après sa disparition dans les montagnes du Nevada, le milliardaire américain Steve Fossett demeure introuvable. Le pilote, âgé de 63 ans, a été vu pour la dernière fois décollant de la piste privée d’un ranch du Nevada aux commandes de son monomoteur Citabria Super Decathlon. Il effectuait un vol de reconnaissance en vue d’identifier des zones d’entrainement pour battre le record de vitesse à bord d’un véhicule terrestre.L’homme aux 100 records

 

D’après le Record-Courier, un journal du Nevada, Fossett préparait un nouveau défi : il comptait battre le record absolu de vitesse à bord d’un véhicule terrestre. L’homme détient déjà plus de 100 records du monde, et pas des moindres. 22 records en voile, huit en avion, quatre en ballon, dont le plus célèbre : le premier tour du monde en solitaire au bout de six tentatives.

Fossett, milliardaire fantasque et amoureux des défis à la frontière du rêve et de l’exploit sportif, n’a pas donné signe de vie depuis lundi 3 septembre au soir, après s’être envolé aux commandes d’un Citabria Super Decathlon, un petit monomoteur. Avant de s’élancer, il n’avait pas déposé de plan de vol et n’a pas été en contact avec les contrôleurs aériens, qui n’ont reçu aucun signal de détresse. Il portait une montre "spéciale" capable de donner sa localisation. Le fait qu’il ne l’ait pas déclenchée est donc un indice inquiétant.

Parmi ses autres exploits, une traversée de la Manche à la nage, des courses de traineaux et des vols en planeur. La liste exhaustive est disponible sur son site web (actuellement inaccessible) qui ne fait pas état de sa disparition. 

« Plus qu’une victoire à une course, cela signifie que vous avez été plus rapide que n’importe qui avant vous. La technique est toujours la même. Je l’ai apprise à la corbeille de la Bourse. Il faut être patient, obstiné et organisé, en sachant qu’il n’y a pas de résultat intermédiaire, ni de lot de consolation », expliquait le milliardaire américain dans un livre paru en 2005. 

Voir la vidéo du premier tour du monde en avion en solitaire, sans escale ni ravitaillement, à bord de l’appareil expérimental Virgin Atlantic GlobalFlyer en soixante-sept heures et une minute, le 3 mars 2005.

 

L’article ci-dessus est pris sur :

1.   Site du Record Courier annonçant sa disparition

2.  Nouvelle du journal Le Monde.