Archives

La dent Bleue…..

 

 

Qui ne s’est pas posé la question de savoir pourquoi cette technologie qui a envahi notre vie le « Bluetooth » s’appelait ainsi ?

Je n’irai pas jusqu’à vous dire que je passais des nuits blanches à me poser la question, mais chaque fois qu’on évoquait ce principe, ça me titillait, jusqu’à aujourd’hui.

Grâce à mon compagnon qui est venu partager ses quartiers avec moi, dans une pile de revues de « Sciences et Avenir » j’ai trouvé la réponse à ma question ! Vous allez pouvoir constater par vous-même je vous livre l’article dans son intégralité :

 

« Roi danois et liaison sans fil »

 

« Le nom de Bluetooth est inspiré de celui du roi danois Harald 1er, surnommé Harald Blâtand (littéralement « à la dent bleue ») en raison d’une carie très voyante. Quelques années avant l’an mille, le Danemark, la Norvège et la Suède se livrent en effet des combats incessants. Harald 1er est entré dans l’histoire pour avoir réussi à unifier ces

 

Etats et à favoriser leurs échanges, tant commerciaux que culturels.
Au début des années 1990, la cacophonie des appareils numériques et électroniques, incapables de communiquer entre eux, rappelait un peu la situation des anciens pays nordiques. En 1994, la Société suédoise Ericsson a décidé d’étudier un système d’interconnexion des appareils électroniques.

Au départ, ce système basé sur une liaison radio à courte portée a eu l’ambition de se substituer aux câbles très vites emmêlés. Outre les appareils informatiques, il voulait interconnecter tout type d’appareil, un téléviseur et un magnétoscope par exemple, à la seule condition qu’une faible distance les sépare.

L’idée d’Ericsson était d’unifier le dialogue et les échanges des appareils électroniques quel que soit leur « état d’origine » informatique, télécommunication ou divertissement.

La convergence numérique pointait déjà le bout de son nez. Cette situation d’unification ne fut pas sans rappeler aux ingénieurs d’Ericsson celle connue par Harald 1er. Ils décidèrent donc d’appeler leur procédé de liaison radio

 

« Bluetooth ».

A noter que le logo Bluetooth se compose des initiales de Harald Blâtand (HB) en alphabet runique ! »

 

Il faut tout de même attendre 2006 pour que cette technologie révolutionne la possibilité des échanges de données et s’adapte aux appareils tels GPS, radio, MP3, et à nos téléphones portables. On peut téléphoner et écouter de la musique en même temps, faire des échanges d’images de sons ou de vidéos (avec mon compagnon nous avons expérimenté).

Pour les ordinateurs s’il n’est pas intégré, on peut l’acquérir à prix relativement modéré (20 Euros)

Cette technologie a révolutionné le système de communication.

 

Daniela.

 

Publicités

JE SUIS EN PANNE………

Depuis hier je n’arrive plus à répondre aux gentils "coms" déposés sur mes billets, ni même à créer des billets.
A force de patience, j’ai renoncé au navigateur "explorer" auquel j’ai substitué Mozilla,
Premier progrès, j’arrive à créer un billet, mais je ne peux toujours pas déposer de commentaires sur les blogs "amis".
Quelqu’un aurait-il déjà rencontré ce problème, et dans l’affirmative aurait-il une solution à me proposer ?

Merci d’avance à qui peut m’aider !
Daniela.

 

P.S. Le service dépannage de Windows Live Spaces m’a envoyé les instructions par mail que j’ai suivies ligne par ligne… ouf !!!! jusqu’à la prochaine.

mon blog ? mon confident

Mon blog ? c’est mon confident, il m’écoute sans broncher il me laisse divaguer à volonté.

Au cours de mes promenades cybernétiques, j’ai rencontré de bien jolis blogs et virtuellement des personnes sympathiques, simples et heureuses, d’autres tourmentées, malmenées par la vie, des artistes, des gens de coeurs, des révoltés, des personnes qui se cherchent, d’autres qui cherchent l’amitié qu’ils n’ont pas près d’eux pour diverses raisons.

En fait on n’est pas, on est en constante évolution, on se construit tous les jours, on s’améliore ou on se détériore selon que l’amour, l’indifférence ou la haine nous transporte. Chaque jour a son lot de misères mais aussi de joies et de petits bonheurs on construit soi-même sa propre existence et ce sont nos choix qui la façonnent, mais toujours en fonction d’un contexte et d’une réalité et nous avons la chance d’être dans un pays de liberté (avec tous ses défauts j’en conviens) qui nous permet d’oser, d’affronter, de contester en toute impunité puisque dans la légalité.
On rêve d’un monde propre, d’un monde respectueux, d’un monde tolérant, encore faut-il montrer l’exemple à nos enfants et nos petits-enfants, mobiliser les foules c’est bien, mais agir c’est mieux.
Les gestes simples :
. ne pas jeter ses papiers ou cigarettes (encore allumées) par la vitre de sa voiture,
. ne pas prendre sa voiture pour aller chercher le pain à moins d’un km de chez soi,
. ne pas laisser couler l’eau de sa douche plus que nécessaire,
. trier ses ordures et quand on a la chance d’avoir un jardin garder toutes ses pelures et tri de légumes pour le compost.
. dire bonjour aimablement en entrant dans une boutique,
etc…….. etc……………
Des petites choses qui ne coutent rien, comme un simple sourire, vous ne pouvez pas savoir comme c’est agréable pour les autres, et souvent, ça désamorce l’agressivité.
Oui, ce matin je suis d’excellente humeur, mais comme d’habitude, vous me connaissez, j’ai l’air un peu simplette comme ça, mais il ne faut jamais se fier aux apparences.
Sur ce, je vais attaquer le scan des photos du Canada, ça date déjà de 10 ans, je ne vais pas me souvenir des détails.