Archive | février 2009

Anniversaire de Nicolas

Ce week-end, nous sommes allés en Auvergne fêter les 12 ans de mon petit-fils Nicolas. Nous en avons bien entendu profité pour faire un peu de tourisme.

Il faut dire que le tourisme improvisé n’est pas toujours payant ! Nous avions prévu, en passant à Lodève, de nous arrêter pour visiter le prieuré de Saint-Michel de Grandmont, l’une des étapes du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, cité dans le livre "Pardon, le chemin pour Compostelle ?" de notre Serge Juge-Boulogne.

PICT0164

Nous sommes arrivés à l’entrée du prieuré, seule notre voiture était dans le parking.

PICT0163 

Pour lire sur la pancarte à gauche du portail, que le prieuré était visitable tous les jours, SAUF LE LUNDI !

J’ai tenté de prendre une photo de l’extérieur, ce qui n’est pas évident, vu la hauteur des murs d’enceinte, mais on peut apercevoir un petit clocheton

PICT0165

Bien sûr, ma frustration était grande, mais il faut prendre les choses avec humour, et ma foi, ce sera un objectif de promenade pour une autre fois.

 

prieuré St-michel de Grandmont

En attendant, le net est là pour palier à nos manques, et j’ai trouvé cette photo du prieuré, qui n’est bien sûr pas de moi, mais qui donne une idée de ce que nous avons manqué.

*  "l’ordre de Grandmont en Limousin.
Ordre monastique fondé vers la fin du XI° siècle par saint Etienne de Muret (1048-1124), il était parmi les plus sévères et les plus populaires de l’Occident médiéval. Né du renouveau de la vie érémitique, qui attirait alors vers des sites retirés des hommes épris de solitude et de vie évangélique, tels saint Robert de Molesmes à Cîteaux, saint Bruno à la Grande Chartreuse, ou saint Romuald à Calmadoli, l’ordre de Grandmont à cause sans doute de l’austérité de sa Règle, mais aussi de l’insuffisance de ses structures, ne devait pas connaître le rayonnement qui fut celui des Cisterciens, des Chartreux ou des Calmadules. Son expansion, quoique rapide, se fit surtout dans la France du Centre et du Sud Ouest où quelques soixante établissements furent fondés au cours du XII° siècle. Il devait y en avoir plus de cent soixante, dont trois en Angleterre et deux en Espagne, à la fin du XIII° siècle. Son idéal de pauvreté, la vie rude de ses moines, très proches de celle des paysans, et son action charitable lui valurent aussitôt la protection des souverains, Plantagenêts, Capétiens et Aragonnais, mais aussi l’affection du peuple des campagnes qui appelait familièrement les frères «les bonshommes».

*Pris sur le net.

J’essayerai de faire mieux la prochaine fois.

Nous avons continué notre route, en stoppant à Lodève pour nous restaurer (un seul restaurant d’ouvert).

En poursuivant le chemin des écoliers, après Millau, nous nous sommes arrêtés pour admirer le magnifique viaduc de Garabit.

PICT0144

"Magnifique construction signée Gustave Eiffel et de l’ingénieur Léon Boyer. Construit en 1824 au-dessus de la Truyère, il est, avec son tablier de 565 mètres et son arche centrale à 120 mètres au-dessus de l’eau, le plus grand pont métallique du 19 ème siècle. Ce qui me fascine toujours, c’est la légèreté de l’ouvrage et sa parfaite intégration au paysage. 4 années de constrution, 400 ouvriers." (références piquées sur le net)

Pour vous dire la température de ce magnifique panorama, un peu plus bas, vous pouvez admirer les glaces formées sur la Truyère,

 

PICT0139

Remarquez, sur le Larzac, il ne manquait pas de neige non plus :

PICT0076

Photo prise en roulant. (Non, ce n’est pas moi qui conduis).

Sur notre week-end familial, j’ai fait quelques photos du petit village de Blesle, et notamment du restaurant qui était tenu par Madame Gérard KLEIN, nommé la Bougnate.

PICT0091

Les autres photos du village vont être mises dans un album à part.

Bonne promenade.

Daniela

Publicités

Pompiers du ciel

Tous les ans, malheureusement, dès qu’arrivent les premières chaleurs, il nous arrive également les incendies.

Nous avons à notre disposition les bombardiers d’eau “canadairs”, qui étaient basés jusqu’à l’an passé à Marignane. Ils ont depuis été transportés à Salon de Provence pour une question de trafic. Sécurité oblige, il faut qu’ils soient et restent prioritaires.

Copie de PICT0050canadair à l'aterrissage

Nos valeureux combattants du feu par voie aérienne font  leurs manœuvres préalablement aux interventions futures à accomplir.

J’ai pu assister hier, sur l’aérodrome d’Aix-les-Milles à quelques essais dont je vous fais partager les photos.

Copie de PICT0051canadair atterrit 

Il va faire un toucher avant de repartir dans les cieux.

PICT0052

Et pour terminer, ce Robin, qui n’est pas un bombardier d’eau, mais l’un des deux avions sur lequel j’accomplis mon instruction.

PICT0054

Il a fière  allure, non ?

Daniela

Mon premier vol en qualité d’élève pilote

Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai pris les commandes d’un avion. Depuis trois semaines, la météo n’a jamais permis mon envol, trop de vent ou de turbulences, ce n’était pas le moment, donc mon cours me préparait techniquement, et, psychologiquement à mon premier vol.

J’ai déjà fait des vols en qualité de passagère, mais comme pilote, jamais ! Aussi, ma fébrilité était grande. Ma peur était, non pas de voler, mais de ne pas être, si on peut le dire en cette occasion, à la hauteur…… J’avais la gorge sèche.

St-Valentin Cannes Mandelieu006

Pour commencer, nous avons fait les formalités préalables que je ne vous expliquerai pas ici, puis assise derrière le manche à balai, j’avais tous les compteurs et les manettes qui se promenaient à tour de rôle devant mes yeux. J’ai mis toute ma capacité à être attentive à chaque phase expliquée pour mettre chaque mouvement dans l’ordre. Mon instructeur faisait la radio avec la tour (pas tout à la fois pour moi, quand même). D’ailleurs tous les cadrans du tableau de bord dansaient devant moi je les cherchais à tour de rôle, les automatismes ne sont pas encore développés.

PICT0421

Après que toutes les instructions furent exécutées,  j’ai mis les gaz et lâché les freins, et là…….. comme un courant qui m’est passé par tout le corps, une sorte d’adrénaline m’a parcourue et j’ai laissé rouler l’avion en tenant le cap tant bien que mal car il faut s’habituer à se servir de ses pieds aussi bien que de ses mains. Lorsque j’ai effectué le  décollage, j’ai eu l’impression d’être également en lévitation tellement le plaisir était intense. Plaisir mêlé d’un peu de crainte, arriverais-je à piloter correctement ?

St-Valentin Cannes Mandelieu080

Nous avons fait un tour jusqu’au pied du Lubéron, passé la Durance, puis retour sur Aix, en une heure de temps. A l’atterrissage, mon instructeur a fait les manœuvres finales je tenais juste le cap de roulage, mais je peux vous dire que c’est une sacrée expérience !!!

Vivement la semaine prochaine,

Daniela

SAINT-VALENTIN

clip_image001

 

Aujourd’hui c’est la Saint-Valentin, aussi à toutes et à tous, les Valentins, les Valentines, ceux et celles qui n’en ont pas pour quelque raison que ce soit, je vous souhaite une belle journée pleine d’amour et de tendresse, de petites attentions de vos proches, ami(e)s ou amoureu(ses)x.

 

romantisme289to6

 

A toi mon homme

 

romantisme143pz0

Et merci pour ce magnifique bouquet :

 

Daniela

Afrique Australe, volet 4

En longeant la zone frontalière Sud-Africaine et Namibienne, cotoyant une rivière commune la rivière "Orange". Cette rivière au long des siècles a creusé un canyon, appelé "Fish River Canyon", est semblable à celui du Grand canyon aux USA en Arizona et au colorado, creusé lui par le fleuve Colorado. Mais le plus curieux, c’est que leur légende est semblable. D’après les Africains, c’est un serpent qui a creusé les montagnes et donné ce splendide canyon, tout comme les amérindiens.

Quand vous regardez les photos, vous pouvez vous tromper si vous ne connaissez pas l’endroit, mais Fish River Canyon est moins long que son frère américain.

A gauche Fish River Canyon                                                                               A droite Grand Canyon USA

 

fish river canyon          18-Grand Canyon

 

La photo du second a été prise d’hélicoptère, la lumière n’est donc pas diffusée de la même façon, mais on peut remarquer que les formations rocheuses sont semblables.

Je ne vous fais pas un parcours étape par étape car les photos sont choisies en fonction de mon regard du moment.

En Namibie, nous avons parcouru le désert du Namib pour arriver à Sossusvlei où sont les dunes probablement les plus photographiées du monde dans le domaine de la publicité.

dunes du Namib
Vous pouvez remarquer les petits points minuscules en haut de la crête, ce sont les touristes !

   
                           Dan dans la savane

Là, c’est moi dans la Savane avec les dunes en fond.     

Les dunes de Sossusvlei sont les plus hautes du monde : 350 m de sable rouge. Leur couleur ocre serait due à l’oxydation du sable, probablement originaire du Kalahari et transporté jusqu’à l’océan Atlantique par la rivière Orange au sud de la Namibie, puis remonté par le courant du Benguela sur la côte namibienne. Les forts vents en provenance de l’ouest auraient, à partir de la côte, chassé ce sable vers l’intérieur de la côte, formant ainsi une ceinture de dunes à presque 100 km du littoral ; les dunes ont des noms qui finissent en "vlei", terme afrikaans pour désigner l’étendue que la dune entoure (le terme se rapproche de "valley", ou "vallée" en français).  

Ces dunes sont le vivier de petits insectes, de reptiles et autres petits souris du désert, voici le Scarabée des sables, dont le nom savant est Onymacris unguicularis.

scarabée du désert

       Ce scarabee choisit le lever du soleil lorsqu’un brouillard épais  (le Benguela) monte de la mer, et noie le désert du Namib dans une opacité compacte.  pour sortir du sable. Il sort du sable puis escalade à pas lents la crête de la dune. Il fait alors une drôle de gymnastique, il se cambre sur ses pattes arrières, inclinant son abdomen face à la brume. De minuscules gouttelettes d’eau se condensent sur les élytres refroidis par la nuit. Une perle de rosée pointe à son arrière, grossit et finit par dévaler jusqu’à la bouche ce qui lui donne sa dose de liquide pour la journée !

D’ailleurs je l’ai vu au cours d’un reportage sur Arte, c’est assez extraordinaire à voir. Là il devait déjà avoir bu, car lorsque je l’ai rencontré le soleil venait de se lever.

Le lendemain, nous sommes repartis à travers la savane où nous avons rencontré des babouins. Ce ne sont pas des animaux très dociles, mais malgré tout, ils fuient les hommes, et c’est ce qui s’est passé lorsque je les ai pris en photo, ils fuyaient !

 

babouins en fuite

  Définir chaque endroit où nous sommes passés n’est pas possible, mais les quelques photos que je vous ai soigneusement choisies peuvent vous donner une vague idée de ce que l’on peut rencontrer.

Nous étions dans notre campement, et là, sans aucune peur, les oiseaux venaient ramasser les miettes de nos repas.

  merle bleu starling    oiseau ventre vert

 

Ce magnifique oiseau qui ressemble à un merle avec des couleurs bleu électrique, et cet autre au ventre vert dont j’ai le nom quelque part dans mes vieux carnets, et le magnifique Lilac Breasted (dont les couleurs parlent pour lui)

 

Lilac breasted      Lilac Brested Roller

Ces petites merveilles sur leur branche à droite, sont des Lilac Breasted roller (même famille).

  Le magnifique aigle pêcheur, que nous trouvons aussi en Australie, aux couleurs un peu différentes car l’Africain est plus marron.

                                                                                                          Ci-dessous à droite : le Twany Eagle.

aigle pêcheur            twany eagle

  Une autre variété d’aigle appelé : "Secretary bird", mais je ne sais pas pourquoi il a ce nom, peut-être parce qu’il a son "costume" gris qui le fait ressembler à un secrétaire (rires…)

secretary bird

 

En remontant la Namibie le long de l’Océan Atlantique, nous pouvons apercevoir des colonies de flamands roses.

D’accord, nous avons les mêmes à la maison, mais là, je ne crois pas en avoir vu autant d’un seul coup, et je n’ai pas pris la photo où il y en avait le plus.

 

flamands roses

Je vais terminer pour aujourd’hui sur une photo un peu humoristique, c’est le sens interdit en plein milieu de la savane. Je trouve que ça vaut son pesant de cacahuètes car il n’y avait pas d’autres voies….. C’est l’Afrique !

insolite sens interdit

Il faut le voir pour le croire,

Daniela.

Afrique Australe 3ème volet

Il ne m’est pas évident de vous présenter la partie d »Afrique telle que je l’ai vue, car l’Afrique dans sa globalité est déjà multiple, tant par ses différentes ethnies que par ses paysages et ses animaux.

La première partie de mon voyage avait été de longer la frontière de la Namibie côté Afrique du Sud, et c’est dans sa savane que j’ai pu admirer bon nombres de gazelles, car il y a de nombreux types, allant de la petite taille, en passant par la moyenne taille et les plus grande.

Tout d’abord, je vais vous présenter un nid d’oiseaux tisserands. La taille de celui ci est phénoménale, il arrive d’ailleurs que les nids soient tellement lourds qu’ils finissent par faire casser la branche sur laquelle il a été construit.

 

nid de tisserand

 

Tout en continuant notre chemin dans le bush nous nous sommes arrêtés sur un marché bushmen,

 

marché bushmen

 

L’un d’eux a posé pour moi contre petite monnaie, avec son bébé

 

bushman et son petit

 

C’est près des points d’eau qu’on peut rencontrer la faune, même le chacal, pourtant prudent,

 

chacal

 

Les magnifiques gamsboks ou Oryx (gazelles de grande taille), toujours aux aguets, surtout en s’abreuvant.

 

gemsboks ou oryx

 

Toujours près d’un point d’eau, les impalas (gazelles de taille moyenne)

bubales et oryx

 

Un peu plus loin dans la savane, un troupeau de springsboks femelles (petites gazelles) à mon sens les

plus jolies des gazelles et les plus gracieuses.

 

springsboks femelles

 

Dans un autre genre, la parade amoureuse d’un couple d’autruches :

 

autruches parade nuptiale

 

La prochaine fois je vous ferai un petit reportage d’oiseaux africains.

 

Daniela